Pratique de l’euthanasie : “Il y a une forme d’érosion des balises”

Pratique de l’euthanasie : “Il y a une forme d’érosion des balises”

Hovine Annick

La loi sur l’euthanasie est-elle correctement appliquée en Belgique ? Mardi soir, la commission fédérale de contrôle a décidé, pour la première fois, de transmettre un dossier à la Justice. Parce que les conditions légales ne semblaient pas respectées. D’autres cas ont posé question au cours des derniers mois : le feu vert donné à un interné détenu depuis trente-cinq ans; l’accord promis à une jeune dépressive de 24 ans, etc.

Erosion baliseProfesseur d’éthique biomédicale à l’UCL, philosophe et membre du Comité consultatif de bioéthique, Michel Dupuis soutient qu’au bout de douze ans de mise en œuvre de la loi, “on ne sait pas exactement comment les choses fonctionnent” en Belgique. “A l’inverse d’une majorité politique assez hétéroclite qui s’est constituée pour accepter une extension de cette loi aux mineurs, je plaide depuis deux ou trois ans pour une analyse sérieuse de son application” , dit-il.

Parce qu’il y a de sérieux doutes ?

Ce contenu a été publié dans Communiqués de presse, Presse francophone. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.